mardi 31 août 2010

La gloire de mon (grand) père



Trouvée sur internet (Agence du bassin hydraulique du Sebou), une photo du barrage d'El Kansera, au Maroc. 2009.
Trouvée dans un album photo , une photo de mon grand père, ingénieur principal des travaux publics, devant le site d'El Kansera, juste avant la construction du barrage. 1933 ou 1934.
On reconnait bien le site : au loin, trois coteaux tronqués brutalement, que la surface de l'eau souligne.

C'est intéressant et assez émouvant.

J'ai su seulement récemment qu'il avait été auparavant major de promotion de l'Institut National d' Agronomie. Je comprends mieux l'existence de ces jolis carnets, aux dessins précis, et à la minuscule écriture parfaite.

C'est intéressant et très émouvant.

8 commentaires:

Jen a dit…

C'est impressionnant et assez émouvant.
(Et je suis un peu fière aussi, alors que je n'y suis pour rien dans cette postérité)

Françoise a dit…

Moi ,non plus...

Anne a dit…

L'infiniment grand et l'infiniment petit!
ca devait être QUELQU'UN ce grand-père! tu l'as connu ?

Françoise a dit…

Pas du tout.Il était paraît-t'il très drôle et intransigeant ce qui ne me parait pas forcement facilement compatible.

Anonyme a dit…

Il y avait donc déjà quelqu'un pour tenir la mire, à cette époque... On voit le résultat quelques décennies plus tard... J'en connais qui devraient commencer à s'inquiéter.
PBH.

Hassan a dit…

un grand salut à ton grand père...j'y travail maintenant dans la station de traitement d'eau potable alimentant les villes de khemisset, tiflet...la station est mise en service en 1974 et les points de raccordement avec le barrage étaient là ils n'avaient qu'a serrer les boulons...merci à tous les gents qui ont participer...

Françoise a dit…

Merci Hassan de ce message très émouvant. J'imagine que mon grand père ( disparu vers 1940) aurait été très interessé de connaitre ces prolongements.
J'ai je crois deux ou trois photos de la construction du barrage, au cas où ça t’intéresse, je peux les scanner et te les envoyer.
Je suis ravie de ce commentaire.

Catherine a dit…

Emouvant. Tes carnets ont des ancetres.