mardi 28 février 2012

Jaune

















Jolie couleur du cornouiller mâle ( Cornus mas). Il n'est pas plus mâle que ça, (ses fleurs sont hermaphrodites,) simplement  la désignation mâle fait référence à la dureté de son bois . Il  est très mellifère, ce qui doit réjouir les insectes butineurs qui n'ont pas encore beaucoup de pollen à se mettre sous les ailes.
Il était autrefois cultivé dans les vergers : il produit des cornouilles, petits fruits rouges dont on peut faire des confitures, ou bien les faire sécher et les manger comme des bonbons.
Les nôtres fleurissent pour la première année.

mardi 21 février 2012

les effets du grand gel

















Les effets, pas forcement les dégats... Mais tout de même.
Les plantes de la façade ont changé de couleur. Tout est brun ou noir. Alors que tout était anormalement vert.
Pas d’inquiétude pour le rosier du fond ( Adelaïde d'Orléans). Les feuilles ont grillé, mais elle auraient dû griller et tomber plus tôt. En principe  ce rosier est bien rustique.  L'Akebia quinata ne m'inquiète pas trop non plus, les fleurs sont encore bien cachées,  la plante a l'air aussi de bien résister au froid.
Mais au premier plan  Ceanothus Victoria ( synonyme C. Skylark),  pourtant palissé, a vraiment un vilain aspect. Seule une branche cachée dans le buisson au devant semble rester vivante. Je crois qu'il a cuit mon beau céanothe. Je vais attendre bien sur avant de tailler dans le vif, mais je n'ai pas trop d'espoir. Olivier Filippi le donne rustique à - 12°, -15°, mais ici  comme ailleurs ce froid a duré bien longtemps. Il a connu ce froid là ( le ceanothe, Olivier Filippi je ne sais pas)  les années passées, mais seulement quelques jours, durant lesquels le mur a suffit à le réchauffer. Là... On verra, on verra.

Il était beau il sentait bon, mon céanothe...

samedi 18 février 2012

Rue du Guignier






















video

Dans les tris,encore...Une photo de l'atelier de Philippe à Paris.
 C'était grand, clair, et c'était presque un jardin. Il y avait autrefois, bien avant la photo, une plantation de guigniers toute proche.
Et un petit film familial découvert, terriblement maladroit, mais qui d'un coup nous a restitué plus que des images,  le chant des oiseaux de la rue du Guignier, une radio lointaine, Keith Jarret, et le souvenir d' une expo de 1989...

dimanche 12 février 2012

Du bonheur de perdre ses affaires

































































...et d'en retrouver d'autres. Depuis plusieurs jours nous cherchons obsessionnellement des croquis, trop bien rangés surement  puisque on ne les retrouve pas. Grande consolation: redécouvrir les carnets à croquis de Philippe, dans lesquels, entre ses dessins, on tombe sur des maisons- atelier, des  joyeux canapés, un chevet pour chapeau, des parasols mobiles...

jeudi 9 février 2012

Froid de canard






















Le froid dure, mais les poules s'amusent. Philippe a fait un petit portillon dans la grande porte pour limiter le grand froid à l’intérieur du poulailler. Une sorte de chatière à poules. Ça leur plait beaucoup, elles rentrent et sortent sans arrêt.

dimanche 5 février 2012

Manuel pratique

















 Pendant qu'il neige et que les oiseaux batifolent, je feuillette mes vieux livres. Le "Nouveau Manuel Complet du Jardinier ou l'art de cultiver et de composer toutes sortes de jardins" me rejouit beaucoup. Ce titre qui n'en finit pas, est dejà tout un programme.Cette nouveauté est parue en 1843. Une publicité figure au début du livre, pour M.Bosset, botaniste-cultivateur , Quai aux fleurs, N° 5 à Paris
 M. Bosset donc, "offre de donner aux personnes qui voudront bien l'honorer de leur confiance, les renseignements nécessaires à la culture des végétaux..."
 On nous précise que M. Bosset vend ses graines au paquet, au kilo et au quintal.
En fin de livre, on trouve les planches illustrées: c'est un régal de voir la fantaisie avec laquelle on suggérait de conduire les fruitiers. Le XIX siècle n’était pas toujours austère.
Mon Manuel Complet est incomplet, hélas, je n'ai que le tome 2. Mais il m'enchante.


Vent d'Est









































Rencontre entre un rouge-gorge et un pinson sur la table de jardin. Léger décoiffage soudain.

samedi 4 février 2012

Il fait froid


















Paysage de la Villette, vu de mon bureau

mercredi 1 février 2012

Portraits de famille












































 Ayant eu prescience des grands froids actuels, Mary m'a tricoté et envoyé un fort beau bonnet-potiron, et des mitaines assorties. Elle m'en a demandé un portrait. Le voilà donc, digne des Studios Harcourt je pense.
Dans l'élan , inspirée par sa créativité généreuse et un vieux pull , j'ai  découpé et cousu  un chapeau-millefeuille, et les mitaines assorties.
Je me trouve une bonne tête.